Clinique interne à l’ESO Paris2019-03-08T14:57:46+00:00

CLINIQUE INTERNE À L’ESO PARIS

L’École Supérieure d’Ostéopathie offre à ses praticiens en formation un centre de soin intégré : la Clinique de l’ESO Paris, plus importante clinique ostéopathique de France :

  • 38 salles de consultations
  • Ouverte toute l’année 6 jours / 7 de 8h15 à 19h
  • Plus de 25 000 consultations par an

Une équipe d’une cinquantaine d’ostéopathes diplômés et expérimentés assurent l’encadrement pratique et garantissent sa qualité. Ils veillent à la sécurité des soins prodigués dans ce contexte ainsi qu’à l’épanouissement des étudiants durant leur apprentissage.

L’enseignement pratique clinique dans des conditions de futur exercice durant trois années (de la 3ème à la 5ème année du cursus) représente pour les étudiants un volume de 1500 heures dont une partie est aussi effectuée dans les stages cliniques externes.

Ce Département Clinique traduit la volonté d’exigence de l’ESO Paris. Il est un outil permettant aux étudiants d’être mis en situation professionnelle de manière régulière et répétée, face à un grand nombre de patients et par conséquent une grande variété de cas cliniques.
L’activité de la Clinique ostéopathique participe largement à la renommée de l’ESO Paris.

Coordonnées de la clinique

Adresse : 12, rue Galilée – Campus Descartes
77420 CHAMPS SUR MARNE
Téléphone : 01 64 73 54 47

Voir le site de la Clinique

Journées thématiques

Sport & Ostéopathie

ESO PARIS Clinique invite les sportifs de loisir ou de haut niveau, enfant ou adulte à prendre RDV  les 27 et 29 mars 2019 pour un bilan ostéopathique gratuit.

Soins et consultation

Adaptée à chaque patient, en fonction de son âge et de sa morphologie, l’ostéopathie apporte sa contribution aux nourrissons, aux enfants, aux adultes et aux personnes âgées. Cependant, elle ne prétend pas tout soigner, elle intervient en complément de la médecine allopathique.

 

L’ostéopathie connaît de vastes champs d’application et peut être efficace dans de nombreux domaines : sur les structures articulaires et musculaires, sur les tissus vivants et sur les organes  palpables.

 

Système nerveux
Maux de tête, névralgies faciales, douleurs intercostales, névralgies cervico-brachiales, sciatiques, cruralgies.

Le système digestif
Hernie hiatale, ballonnements, colites, gastrites, constipation.

Système cardio-vasculaire
Oppressions, palpitations, troubles circulatoires, congestion veineuse.

Système respiratoire et O.R.L.
Sinusites, vertiges, migraines, asthme, bronchites, rhinites, bourdonnements d’oreille.

Une mauvaise position, un mouvement brusque, une station assise prolongée, l’ergonomie du mobilier, le sport intensif ou mal adapté, le port de cartables trop lourds pour les enfants, des attitudes posturales liées aux obligations professionnelles, trop de stress sont autant de facteurs qui sollicitent la colonne vertébrale et le bassin.

Des maux gênants que quelques gestes simples peuvent faire disparaître. Dans la majorité des cas, ils sont la conséquence de muscles et de tendons hypertendus qui, selon leur position, créent une douleur ou une rigidité.

Optez pour un meilleur état de santé : l’ostéopathie s’attache à rechercher l’ensemble des restrictions de mobilité du corps et de ses liens musculo-ligamentaires. L’approche ostéopathique de ces symptômes ne se résume pas à une sommaire manipulation de la zone lombaire.

Avec ses mains pour tester, diagnostiquer et traiter les dysfonctions (perte de mobilité et d’équilibre), l’ostéopathe utilise une gamme de techniques appropriées à l’intensité de la restriction mais aussi au patient.

Quand consulter ?

A titre préventif
• pour faire un bilan
• avant de démarrer une activité sportive
• pour préparer une grossesse
• pour prévenir une scoliose.

A titre curatif
• après entorses, faux mouvements, longue immobilisation, interventions chirurgicales, chutes sans lésions visibles sur une radio
• après un accouchement

Ponctuellement en cas de
• douleurs vertébrales, cervicales, dorsales, lombaires ou coccygiennes
• sciatique
• maux de tête, vertiges
• difficultés de locomotion
• arthrose
• ostéoporose

L’approche experte de ces affections par un ostéopathe n’exclut pas les examens et bilans conventionnels à réaliser au préalable.

La prévalence des maux de tête épisodiques dans la population générale adulte, au cours d’une vie, est de l’ordre de 78% ; celle au cours d’une année étant de l’ordre de 74%, la femme étant plus touchée que l’homme (Source OMS). C’est un handicap dans la vie personnelle et professionnelle.

Des maux gênants que quelques gestes experts permettent de faire disparaître. Ils peuvent avoir diverses origines : une infection microbienne, des excès alimentaires, le stress, la fatigue, une augmentation de travail, le cycle menstruel, une mauvaise posture, une sinusite, des problèmes oculaires ou dentaires.

Optez pour un meilleur état de santé : au cours d’un interrogatoire lors de la consultation, l’ostéopathe établit un diagnostic d’exclusion qui permet d’écarter les pathologies graves. L’examen général ostéopathique permet d’observer la statique et les jeux musculaires. Il est complété d’examens de la mécanique et du crâne.

Avec ses mains pour tester, diagnostiquer et traiter les maux de tête, l’ostéopathe utilise une gamme de techniques structurelles appropriées à l’origine de la douleur mais aussi à chaque patient.

Quand consulter ?

En cas de
• douleurs diffuses et répétées
• contractures au niveau du cou et des épaules
• douleurs accompagnées de nausées, vertiges
• sinusite
• névralgies dentaires
• douleurs à point de départ cervical
• antécédents de torticolis

Chez les personnes stressées ou exerçant une activité qui sollicite les muscles du cou, des crispations nerveuses peuvent entraîner des torticolis à répétition.
Vous ne pouvez plus bouger la tête, vous avez mal au cou, c’est le torticolis ! L’ostéopathe, par quelques gestes simples, libère la restriction de rotation de la tête et redonne au cou toute sa mobilité.

Ponctuellement
pour rééquilibrer avec précision les axes articulaires perturbés par un choc, des mauvaises postures au travail, une attitude figée ou des mouvements brusques.

Toute restriction ou perte de mobilité des muscles, des articulations, des ligaments ou des viscères peut entraîner une altération de l’état de santé. Chez les sportifs, elle se manifeste par différents symptômes : de la bénigne contracture à l’entorse, de la déchirure musculaire jusqu’à l’installation de douleurs chroniques.
L’efficacité du traitement ostéopathique permet de conserver l’équilibre du corps pour pratiquer une activité sportive durable.

L’ostéopathie améliore le potentiel et la puissance musculaire, la souplesse articulaire et  ligamentaire ainsi que la capacité respiratoire.
Elle permet aussi une meilleure récupération après l’effort.

Adaptée aux sportifs de tout âge, chez les enfants, les consultations ostéopathiques sont très indiquées pour accompagner, suivre leur croissance et corriger les conséquences de chutes, de mauvaises réceptions ou mouvements répétés.

Quand consulter ?

A titre préventif
• pour faire un bilan
• avant de démarrer une activité sportive
• pour préparer une épreuve
• avant une pratique occasionnelle
• pour améliorer ses performances

A titre curatif
• après entorses, déchirures ligamentaires, fractures, interventions chirurgicales, chutes sans lésion visible sur une radio.
• pour rééquilibrer avec précision les axes articulaires perturbés par un choc.

Ponctuellement en cas de
• douleurs articulaires
• tennis elbow
• maux de tête, vertiges
• difficultés de concentration
• essoufflement à l’effort
• récupération difficile entre et après épreuve
• difficultés de locomotion

Discipline tissulaire manuelle douce, l’ostéopathie s’intègre à part entière dans le suivi de la grossesse. Elle apporte à la future maman et à son bébé l’assurance d’un bien-être et d’un développement harmonieux.
L’ostéopathie favorise une meilleure adaptation du corps à ses changements.

Des gestes simples et attentifs pour optimiser la préparation à la naissance. L’ostéopathe s’assure de la parfaite mobilité du bassin et de l’axe vertébral : il est fréquent que des troubles fonctionnels apparaissent pendant la grossesse :

• douleurs vertébrales, douleurs coccygiennes
• digestion difficile, nausées, vomissements
• spasmes utérins, contractions précoces
• infections urinaires

Au cours de séances régulières d’ostéopathie, toutes ces dysfonctions sont appréhendées et améliorées.

Le suivi ostéopathique permet à la femme enceinte de mieux gérer son stress, d’optimiser ses fonctions respiratoires et d’améliorer ses troubles de la circulation (jambes lourdes).

Le travail de l’ostéopathe est complémentaire à celui de l’équipe médicale en place.

Un examen ostéopathique est conseillé après la naissance.

Accouchement « facile ou compliqué », court ou long, la naissance est une étape traumatisante pour le bébé. Fréquemment le nourrisson naît avec la tête un peu déformée : l’utilisation de forceps,
ventouses ou spatules va agir sur la mobilité des jonctions des os du crâne et causer des troubles fonctionnels instantanés ou ultérieurs.

Les gestes simples et doux de l’ostéopathe découvrent les dysfonctions et apportent la correction adaptée pour veiller au bon épanouissement du bébé.

Quand consulter ?

Après l’accouchement pour faire un bilan

Et si le bébé
• est né prématurément
• régurgite
• dort très peu
• pleure en permanence
• se cambre en arrière pendant la tétée
• a une mauvaise position des hanches
• est né par le siège
• a une respiration bruyante